Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Moins de viande, plus de fruits et légumes, tel est l’objectif des Eurodéputés avec leur projet de réguler la consommation des denrées par une TVA variable selon l’impact environnemental.

Le Parlement européen devra se prononcer à l’automne et offrir ainsi un levier d’action sur les comportements alimentaires en ajustant le taux de TVA de chaque type de denrée : les fruits et légumes pourraient se retrouver avec une TVA à 0 tandis que la viande, les produits laitiers et les boissons sucrés seraient surtaxés.

Cette directive permettrait de supprimer les seuils et les plafonds imposés aux États-membre déjà autorisés à moduler les taux de TVA. L’Espagne a fixé des taux entre 4 et 10% selon les denrées tandis que la France applique une TVA à 5,5 indifférenciée.

Cette initiative est une première ébauche de réponse à la malnutrition qui touche 3 millions de personnes dans le monde, selon la FAO, et un signe encourageant pour les 80 organisations internationales qui militent pour une tarification carbone de l’alimentaire.

Source : Le Monde