Comprendre les enjeux de l’agriculture
Print Friendly, PDF & Email

La demande mondiale d’huile de palme devrait se contracter en 2019/2020 pour la première fois depuis deux décennies. Cette décélération est due à la baisse des achats par l’Inde, l’Union européenne et la Chine qui réalisent à eux trois 46% des importations mondiales. En Inde, c’est la production record de soja, substitut de l’huile de palme, qui explique la baisse des importations. Concernant l’Union européenne, deuxième importateur mondial, les acheteurs craignent un durcissement de la réglementation sur la protection de l’environnement. L’huile de palme a mauvaise réputation en raison de ses nombreux impacts sur l’environnement dont la déforestation, l’érosion des terres, la pollution des cours d’eau ou la perte de biodiversité. La hausse de la production d’huile de soja est un autre facteur du déclin des importations européennes. Enfin, en cas d’accord sur les importations de soja américain par la Chine, cette dernière pourrait réduire ses achats d’huile de palme. La production mondiale d’huile de palme  sera de 74,9 millions de tonnes en 2018/2019. Les échanges la concernant représentent 40% des échanges mondiaux d’huile végétale.

Source : Agence Ecofin