Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Le Conseil du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) vient d’allouer un financement de 176 millions $ à des initiatives d’adaptation de l’agriculture au changement climatique. Au total, ce financement bénéficiera à 24 initiatives mises en œuvre dans une trentaine de pays sur les cinq continents avec l’appui de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Les projets permettront de faire face à des problèmes environnementaux tels que la protection des écosystèmes par le biais de l’intégration des systèmes de production à des paysages plus vastes, ou la protection des eaux transfrontalières et internationales. Ils viendront soutenir les initiatives des pays enclavés dont les défis sont énormes en raison de leur situation géographique et de leur vulnérabilité sociale, économique et environnementale.

Le Burkina Faso, la Guinée, le Kenya, la Libye, Madagascar, la Mauritanie, le Maroc, la Tanzanie et la Tunisie sont les 9 pays africains qui bénéficieront de ce financement. Les initiatives soutenues ont toutes un impact positif sur le climat et seront mises en œuvre en partenariat et en cofinancement avec les gouvernements de ces pays.

« Les projets approuvés sont conçus pour renforcer les systèmes alimentaires nationaux tout en produisant des bénéfices globaux pour l’environnement et la planète. Nous aiderons les petits agriculteurs, les pêcheurs et les forestiers à diversifier leurs moyens de subsistance, à renforcer leur résilience au réchauffement climatique et aux autres facteurs de stress tels que la covid-19 », a affirmé Qu Dongyu, le directeur général de la FAO.

Source : Agence Ecofin