Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

En entassant les animaux dans des conditions confinées et insalubres pour les abattre – en mélangeant le sang, les viscères et les excréments – les abattoirs créent un environnement favorable à la multiplication des agents pathogènes. Les abattoirs deviennent des usines à “virus” pouvant rapidement contaminer les hommes.

Les abattoirs et les usines de conditionnement de la viande sont d’importants clusters du Covid 19. Certaines des plus grandes épidémies en Amérique du Nord se sont produites dans des usines de conditionnement de la viande. Selon les centres américains de contrôle et de prévention des maladies, le virus se propage rapidement dans ces installations car la distance physique est difficile à respecter. Aux Etats-Unis plus de 3 % des travailleurs de 115 installations de transformation de la viande et de la volaille ont été testés positifs pour le coronavirus.

Les investisseurs ne s’y trompent pas. Goldman Sachs a récemment annoncé que les produits du bétail “semblent aussi précaires que le pétrole”. Ils retirent leur argent de l’industrie de l’élevage et du conditionnement. Les maladies d’origine animale, telles que le SRAS, la grippe aviaire, la grippe porcine et le coronavirus sont de plus en plus courantes, coûteuses et ingérables. S’ajoutent deux autres facteurs qui expliquent la baisse des rendements de l’industrie de l’élevage : la désaffection croissante des consommateurs vis-à-vis de la viande (voir la mode des viandes végétales) et le coût exorbitant de la mise à niveau sanitaire des abattoirs.

Source : Newsweek