Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Le stockage de pain et de farine par les consommateurs inquiets pendant cette crise du coronavirus a pu faire croire que le monde allait manquer de blé. Les restrictions de leurs exportations par les grands pays exportateurs, de la Russie à la Roumanie, ont rajouté de l’angoisse à l’angoisse. Or, non seulement les circuits de commerce du blé n’ont pas été perturbés, les ventes ont augmenté et les stocks grossissent. La plupart des pays lèvent les restrictions aux exportations. La production mondiale devrait augmenter de 0,5% par rapport à la récolte record de l’année précédente. Les stocks, eux, augmenteront de 5% à 310 millions de tonnes, soit l’équivalent de cinq mois demande mondiale