Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Les bananes sont le symbole de la globalisation. Le commerce de ce fruit a commencé il y a 130 ans. Il génère un chiffre d’affaires annuel de $ 25 milliards. 20 millions de tonnes de bananes ont été exportées en 2019. Aujourd’hui, la banane est menacée, non par le Covid 19 mais par un danger tout aussi grave. La maladie de la banane, le fusarium, se propage inexorablement autour du globe, laissant dans son sillage une traînée de plantations brûlées. Une souche connue sous le nom de Tropical Race 4 (TR4), identifiée pour la première fois à Taïwan il y a une vingtaine d’années, s’est répandue dans toute l’Asie jusqu’au Moyen-Orient et en Afrique avant d’arriver dans les foyers de bananiers d’Amérique latine à la fin de l’année dernière, lorsqu’elle a été détectée en Colombie. Des « mesures de bio-sécurité », dont des mises en quarantaine de plantation, sont recommandées pour freiner la diffusion de la pandémie, mais il n’existe aucun traitement. Une fois le sol contaminé, il ne reste au planteur qu’à déménager ailleurs.

Source Bloomberg