Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Les dégâts causés par les criquets pèlerins dans le monde pourraient coûter $ 8,5 milliards selon la Banque mondiale si des mesures de contrôle de l’invasion  n’étaient pas rapidement prises. À l’heure actuelle, les essaims de criquets ont déjà touché 23 pays à travers le monde. Alors que l’Afrique de l’Est est le principal foyer avec 4 pays affectés (Éthiopie, Kenya, Somalie et Ouganda), le phénomène n’épargne pas des régions comme le Moyen-Orient, l’Asie du Sud et l’Afrique du Nord.   La lutte contre ces insectes  est plombée par le Covid-19 en raison du retard dans la livraison des équipements de contrôle et de la faible disponibilité des avions pour l’épandage aérien. En effet, précise la Banque mondiale, la population d’insectes pourrait être multipliée par 400 d’ici juin prochain et s’étendre dans de nouvelles régions comme l’Afrique de l’Ouest où elle détruirait les cultures prêtes à être récoltées.

Source : Agence Ecofin