Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Les prix des produits agricoles mondiaux sont stables en août 2018 par rapport au mois de juillet, selon la FAO. En revanche, ils sont en recul de 5,4 % par rapport à août 2017. Les prix des céréales ont augmenté de 4 % en moyenne en août. La hausse du prix du blé atteint 8 % « en raison de la détérioration des perspectives agricoles dans l’Union européenne et en Russie ». Le prix du maïs est en hausse de 3 %, celui du riz est en léger recul.

Les prix des huiles végétales sont en recul de 2,6 %. Ils s’approchent ainsi de leur plus bas niveau depuis 3 ans. Les cours de l’huile de palme, de soja et de tournesol sont aussi en baisse « face à des perspectives de production favorables et pour ce qui est de l’huile de palme, à la faiblesse des importations mondiales » constate la FAO.

Pour les produits laitiers, août constitue le troisième mois de baisse consécutive avec un recul de 1,5 % par rapport à juillet. L’organisation mondiale pour l’alimentation redoute les conséquences des épisodes de sécheresse sur la production de lait en Europe, et en Australie. En revanche, les perspectives de production en Nouvelle-Zélande « s’améliorent ».

En recul de 5,4 % par rapport à juillet, le prix du sucre atteint son plus bas niveau mondial depuis 10 ans. Principale raison invoquée : « la dépréciation de la monnaie » au Brésil et en Inde, principaux pays exportateurs.

En ce qui concerne la viande, les prix sont globalement stables par rapport à juillet. La hausse du prix de la viande de porc et des ovins, conséquence d’une très forte demande chinoise, compense la baisse du prix des volailles et de la viande bovine.

OM (Socopag)