Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Le ministère russe de l’Agriculture  envisage de limiter les exportations de blé à 20 millions de  tonnes en 2020. Les autorités russes  craignent que les disponibilités actuelles ne suffisent pas à couvrir les besoins intérieurs. Les exportations russes de céréales ont en effet explosé au deuxième semestre 2019. Selon  les indications de l’entreprise de transport russe Rusagrotrans la Turquie a importé, de Russie, entre juillet et décembre 2019, 5,4 millions  de tonnes de céréales, en augmentation de 67 % par rapport aux mêmes mois de l’année précédente. Ces importations sont essentiellement constituées de blé, en hausse de 70 % à 4,9 Mio t. Si l’Égypte a restreint ses importations, le Bangladesh, troisième acheteur de blé russe a augmenté les siennes de 58 % à 1,8 Mio t. Au quatrième rang l’Iran a augmenté ses achats de céréales russes de 17 % à 1,5 Mio t.

(Socopag)