Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

La Grèce, l’Espagne et l’Italie, patries de la diète méditerranéenne – régime riche en fruits, légumes, poisson et huile d’olive – connaissent aujourd’hui des problèmes d’obésité bien plus graves que ceux d’Europe du Nord. Ce régime, censé être le plus sain du monde, a, selon l’Organisation de la Santé (OMS),  plus d’adeptes en Suède que dans l’Europe méridionale. A Chypre, un pourcentage incroyable d’enfants de neuf ans, 43%, souffre de surpoids ou d’obésité.  La Grèce, l’Espagne et l’Italie avec des taux, de plus de 40%, connaissent le même problème. La diète méditerranéenne a disparu de sa zone d’élection tuée par les nourritures riches en sucre et en gras. A contrario, la France, la Norvège, l’Irlande, la Lituanie et le Danemark  ont des taux de surpoids et d’obésité chez les enfants compris entre 5 et 9%. La bonne nouvelle est que les pays méditerranéens ont pris conscience du problème et font des efforts qui portent des fruits.

Source : The Guardian