Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Bien que l’Afrique subsaharienne contribue peu au réchauffement climatique, elle en subit gravement les conséquences.

Le rapport Groundswell Africa, publié par la Banque Mondiale, décrit les risques de migrations provoquées par le réchauffement climatique, notamment en Afrique de l’Ouest, en Ouganda, au Sénégal et en Tanzanie.

Ce rapport fournit la ressource nécessaire à l’établissement de politiques publiques et d’actions pour parer à l’éventualité de ces migrations qui marquent, pour la majorité des populations, l’abandon de sa seule source alimentaire.

Aux alentours du lac Victoria, 38,5 millions de personnes pourraient migrer d’ici 2050, la Tanzanie en tête,  avec plus de 16 millions de personnes.

En Afrique de l’Ouest, le commerce et l’activité pastorale impliquent déjà des migrations d’opportunité. Les populations rejoignent notamment, les villes. Le rapport indique que,  d’ici 2050, 32 millions de personnes pourraient migrer dans cette région du monde. Les migrations se font principalement au sein du pays d’origine.

Des mesures préventives –  comme le développement d’activités durables, inclusives et résilientes – seraient de nature à les réduire.

Source : Afrik21