Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Le groupe algérien CEVITAL attend, depuis 2017, la possibilité d’importer les équipements qui allaient lui permettre de produire sur place des huiles jusqu’à présent importées.

Des tensions politiques persistaient entre l’État algérien et ce groupe industriel actif dans l’industrie, la logistique et la grande distribution mais dont la production de corps gras génère l’essentiel du CA : 1,2 milliards d’euros en 2020.

En juin 2021, Issad Rebrab, PDG du groupe, a reçu l’autorisation de débarquer les machines de trituration d’oléagineux pour sa production locale d’huile brute dans la plus grande usine du continent, au port de Bejaïa.

Le groupe Cevital avance aussi détenir la plus grande raffinerie de sucre au monde, avec une capacité annuelle de 2 millions de tonnes.

Il semble que la situation sanitaire a poussé les dirigeants à revoir le désaccord sous un angle plus économique que politique en ce qui concerne ce premier groupe privé d’Algérie, qui dispose de 26 filiales, 18.000 employés et qui réalise $4 milliards de CA.

Source : Jeune Afrique