Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Dans un rapport – Sahel, priorité à la résilience et au développement – trois ONG (Oxfam, Save the Children et Action contre la faim) estiment que la priorité au Sahel, malgré les problèmes sécuritaires, doit revenir à la lutte cotre la faim et l’amélioration de la situation nutritionnelle. Les trois ONG craignent que les préoccupations sécuritaires aient pris le pas sur le développement et l’insécurité alimentaire. Le Sahel est, en effet, la région du monde qui ait enregistré, en 2017, la plus forte progression du nombre de personnes sous-alimentées (13,1 millions de personnes). Le pire est que l’augmentation des dépenses militaires n’entraîne pas d’amélioration de la sécurité. Le couple sécurité-développement doit, à l’évidence, être rééquilibré.

Source : Ecofin Hebdo