Comprendre les enjeux de l’agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Agricost Braila, une ferme de 56 000 ha de terres parmi les plus fertiles de Roumanie, passe sous le contrôle d’Al Dahra Group d’Abou Dhabi. Le fonds aurait investi € 200 millions, soit plus de € 3500  l’ha, pour acquérir cette exploitation géante. Cette grande entreprise, la plus vaste d’Europe, se situe sur l’île Great Braila, sur le Danube, d’une superficie de 73 000 ha. Agricost Braila y cultive 18 000 ha de blé, 11 000 ha de maïs, 10 000 ha de soja, 8100 ha de tournesol, 8000 ha d’orge, de la luzerne, des pommes de terre et des pois pour un chiffre d’affaires d’environ € 90 millions .

Ces terres alluvionnaires sont réputées être parmi le plus riches d’Europe.

Pourtant, cette île n’a pas toujours été cultivée. Le régime communiste roumain a expulsé à l’époque les grands propriétaires de ce territoire de chasse et a entamé en 1965 de grands travaux d’assainissement et de drainage. Par la suite ont été construits une digue contre les crues du fleuve, 1322 km de canaux d’irrigation alimentés par 32 pompes géantes puisant l’eau dans le fleuve pour irriguer la quasi-totalité de l’île, la rendant ainsi cultivable. Les produits traversent le fleuve grâce à un port et un bac.

Agricost Braila est divisée en 29 quartiers disposant chacun de ses équipements propres. L’année dernière avec 800 employés, plus de 400 tracteurs et une centaine de moissonneuses batteuses – et aussi le concours de l’Union européenne pour €10 millions d’aide) elle a produit 140 000 t de blé, 65 000 t de maïs, 90 000 t de tournesol et de soja, 7 000 t de pommes de terre. Son objectif est de produire  500 000 t de céréales. Les rendements sont de 8t/ha en blé, 9t/ha en orge, 3,7t/ha en tournesol, 4 t/ha en soja et 12t/ha en maïs.

MB Socopag