Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Source image : Dakarflash

Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé le 29 août, à l’occasion de son discours aux Ambassadeurs, la création d’un conseil présidentiel pour l’Afrique (CPA). Le président concrétise ainsi une de ses promesses de campagne. « L’Afrique n’est pas seulement le continent des migrations et des crises, a déclaré Emmanuel Macron ce jour là. C’est un continent d’avenir. C’est aussi à ce titre que nous ne devons pas le laisser seul ». Le rôle de ce conseil est d’informer le président, de lui donner un point de vue différent de celui qui remonte par les canaux officiels de la diplomatie française. Il sera notamment sollicité avant chaque déplacement du président en Afrique. Le CPA sera directement rattaché au chef de l’Etat. Il devrait être composé d’une quinzaine de personnalités, africaines et françaises, toutes bénévoles, issues de la « société civile » (11 ont déjà été nommées, cf. ci-dessous). Elles sont issues du monde des affaires, de la culture, du sport, etc.
« Il s’agira de faire de la coproduction avec les partenaires africains sur des sujets d’intérêt partagé, avec une ambition continentale et pas seulement limitée aux francophones », précise Jules-Armand Aniambossou, ancien ambassadeur du Bénin en France, et membre du CPA (Le Monde du 29 août). Le président de la République se rendra prochainement à Ouagadougou pour prononcer un discours sur sa vision des relations entre la France et l’Afrique. Il précisera à cette occasion son projet d’axe entre l’Europe, la Méditerranée et l’Afrique. « La stratégie que je veux mettre en œuvre consiste à créer un axe intégré entre l’Afrique, la Méditerranée et l’Europe. Axe dont les pays du Maghreb sont évidemment nos partenaires privilégiés » a-t-il encore déclaré le 29 août.

OM

Les 11 premiers membres du CPA :