Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Une toute récente enquête de deux organismes spécialisés dans le financement des start-ups – idea2scale (www.ideatoscale.com ) et Agfunder (www.agfunder.com ) – auprès de 50 fonds internationaux d’investissement dans l’alimentation et l’Agtech a permis de classer les préférences des investisseurs par catégories et zones géographiques. Plus de la moitié d’entre eux (58%) ont dit préférer en premier l’Ag Biotech – qui inclut les intrants pour les récoltes, la génétique des semences – et l’innovation animale dont la génétique, le microbiome, l’élevage et la santé.  Les recherches en matière de biotech ont un prolongement en matière d’environnement dont la séquestration du carbone grâce à des fertilisants intelligents , des pesticides alternatifs, la santé des sols et la croissance des plantes. La deuxième catégorie la plus populaire pour les investisseurs (56%) est l’innovation alimentaire dont évidemment le florissant secteur des protéines alternatives et, tout particulièrement la viande végétale. Ce secteur verrait son chiffre d’affaires bondir de $ 4,6 milliards en 2018 à $ 85 milliards en 2030. Déjà, 34 millions d’adultes américains se disent flexitariens (ils ne mangent pas de la viande tous les jours). La troisième et dernière catégorie préférée des investisseurs (45%) concerne le management des fermes et les capteurs d’information sur l’état des sols. En matière de préférence géographique, les Etats-Unis recueillent 67% des suffrages suivis par l’Europe  (65%). Cependant 57% des investisseurs croient que l’Asie est le continent d’avenir pour l’Agtech.

Source : AgFunder