Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

La part du colza dans la production de biodiesel européen a baissé de 48 à 44 % entre 2016  et 2017 à cause d’une moindre disponibilité et d’une augmentation des prix de cet oléagineux. Le relais a été pris par les  huiles végétales issues de l’huile de palme du  Sud-Est asiatique dont la part a progressé à 29 %. Il n’y a qu’en Allemagne et en France où le colza est la principale matière première pour le biodiesel. Ailleurs, dans les pays comme l’Italie, l’Espagne, et les Pays-Bas, les fabricants tablent essentiellement sur les huiles de palme importées. L’utilisation d’huiles usagées n’augmente plus que très marginalement, malgré les soutiens publics accordés dans les différents pays.

A Bruxelles, l’interdiction des huiles de palme, demandée par le Parlement européen en 2017, n’a pas encore abouti.  Les organisations professionnelles souhaitent que des garanties précises sur le délai de disparition de l’utilisation d’huile de palme comme matière première, soient inscrites dans les textes législatifs.

MB Socopag