Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Le sorgho est particulièrement sobre en eau et résiste bien au stress hydrique. Il est tout aussi économe en matière d’engrais. 100 à 150 kg d’azote et 60 kg de P.K. suffisent à assurer un bon rendement. De plus, une grande partie de ces engrais est restituée au sol après la récolte : 40% de l’azote, 80 à 85% du potassium et 20 à 30% du phosphore. Avec son système racinaire très développé, sa capacité de pousser en plein été et sa forte production de biomasse, le sorgho présente nombre d’atouts dans les rotations : protection du sol en été et fort pouvoir couvrant. Comme précédent d’une culture de printemps, il réduit l’érosion des sols en hiver et préserve la structure des sols. Ayant un meilleur rendement photosynthétique, même en conditions sèches et températures élevées, le sorgho absorbe bien le CO2. Enfin, il résiste mieux aux pressions parasitaires.

Source : Sorghum