Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

On ne devrait pas avoir de souci à se faire pour nourrir les 10 milliards d’humains que comptera la planète en 2050. A condition toutefois que nous changions de comportement alimentaire. Telle est la conclusion d’une étude de la revue anglaise The Lancet. Les auteurs de l’étude préconisent de fournir un maximum de 2 500 calories quotidiennes à chaque habitant de la terre. Ce chiffre représenterait un recul pour les citoyens des pays riches qui consomment actuellement 3 700 calories/jour alors que ceux des pays pauvres en sont à 2 700. Une telle mesure veut aussi améliorer la santé alimentaire des populations alors que 2,4 milliards de personnes souffrent d’effets de la surconsommation comme le diabète ou l’hypertension. Pour arriver à une nourriture équilibrée, il faudrait doubler la consommation de fruits, légumes et légumineuses et diminuer de 50% celle de la viande et du sucre. Cette pratique aurait également un effet bénéfique sur l’environnement. En effet, la production agroalimentaire est responsable de 30% des rejets des gaz à effet de serre tout en consommant 70% des ressources mondiales d’eau douce.

Source : Ecofin Hebdo