Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Les prix de l’azote ont chuté de 6% au premier trimestre 2018, mais cette baisse fait suite à une forte hausse au quatrième trimestre 2017 indique la Banque mondiale. Les prix de l’azote sont plus élevés d’année en année en raison de la hausse des coûts de l’énergie. Les importations d’azote des États-Unis continuent de baisser. Parallèlement, la production en Chine, premier producteur mondial, a diminué pour la deuxième année consécutive en raison de la hausse des coûts et de la plus grande sévérité des réglementations environnementales. Cela c’est traduit par une réduction de moitié de ses exportations en 2017. Le marché mondial de l’azote devrait rester excédentaire en raison de nouvelles capacités de production en Azerbaïdjan, en Indonésie, en Russie et aux États-Unis.

Les prix du phosphate ont bondi de 13% au premier trimestre, après une hausse de 8% au quatrième trimestre 2017. La production en Tunisie a été sérieusement ralentie par plusieurs semaines de grèves dans des mines du pays. Dans le même temps, les exportations de phosphates de la Chine ont diminué notamment en raison de l’augmentation du coût de l’énergie. En revanche, de nouvelles capacités de productions sont attendues, notamment au Maroc et en Arabie Saoudite.

Les prix de la potasse sont stables, après un gain de 1% au quatrième trimestre de 2017, malgré une forte demande dans les principaux pays importateurs: le Brésil, la Chine et l’Inde. Le marché est resté relativement tendu. Cependant, de nouvelles capacités sont attendues cette année, notamment au Canada et en Russie, et le marché devrait rester excédentaire.

Au total, les prix des engrais devraient augmenter  en moyenne de 2% en 2018,  bénéficiant d’une demande relativement ferme, tandis que les marchés devraient continuer à être bien approvisionnés.

OM (Socopag)