Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

L’Organisation internationale du café (OIC) a revu à la hausse la prévision de production de café pour la campagne 2016/2017. Elle s’élèverait à 153,9 millions de sacs*, soit une hausse de 1,5 % par rapport à la saison précédente. Si ce volume était atteint, il constituerait un record historique. Le total de la production d’Arabica pourrait atteindre 97,3 millions de sacs, en hausse de 10,2%, alors que la production de Robusta devrait baisser de 10,6% à 56,6 millions de sacs. Cette évolution est principalement due à une augmentation de la production en Indonésie, troisième producteur de Robusta, qui a été révisée à la hausse de 10 millions de sacs à 11,5 millions, et une révision importante à 4,2 millions de sacs pour le Pérou, cinquième producteur d’Arabica. « Bien que la production ait fortement repris en Colombie depuis la crise de la rouille des feuilles du caféier, la croissance s’est lentement altérée » dans ce pays précise l’OIC. Pour le continent africain, la production devrait être stable à 16,426 millions de sacs (+0,5%), les exportations devraient être également stables à 10,735 millions de sacs (-0,5 %). Avec 6,6 millions de sacs, la production éthiopienne est en retrait (-1,7 %), alors que l’Ouganda (+4,1 % à 3,8 millions de sacs) et la Côte d’Ivoire (+ 5,7 % à 2 millions de sacs) annoncent une hausse des volumes. Toujours, selon l’OIC, la consommation mondiale de café, devrait avoisiner 155,1 millions de sacs en 2016/2017 conduisant ainsi à un déficit global de l’offre de 1,2 million de sacs.

1 sac = 60 kg

OM