Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Le coronavirus a provoqué une flambée des prix du maïs en Chine. Les prix à terme du maïs négocié à Dalian ont augmenté d’environ 20 % depuis que le Covid-19 a commencé à se propager en Chine en février. Sur la même période, les cours des contrats à terme du maïs américain chutaient de 12 %. Ce bond du maïs a provoqué une inflation à deux chiffres des produits  alimentaires en Chine. Elle a également obligé le pays, deuxième consommateur mondial de maïs, à augmenter ses importations. La chute de 90% des stocks gouvernementaux de maïs – qui pourraient s’épuiser dès fin août – n’a pas peu contribué à la flambée des prix. Le risque de pénurie a provoqué une spéculation effrénée poussant les négociants chinois à acheter du maïs pour le stocker. La fièvre du maïs n’est pas due à un accroissement de la demande d’aliments pour les porcs dont il est un ingrédient essentiel. En effet, la fièvre porcine africaine a fait chuter d’un tiers le troupeau de porcs chinois.

Source : ft.com