Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Plusieurs organisations alertent régulièrement la communauté internationale sur la déforestation sauvage qui menace la forêt amazonienne. Sa déforestation est passée de 1 million d’hectares en 2019 à 3,9 millions en 2019, la plupart du temps, sans autorisation officielle, selon WWF.

La région Matopiba est la plus touchée, sa biodiversité assure la survie de nombreuses populations autochtones. Les occupations légales ou illégales se succèdent sans aucune traçabilité administrative de la part des autorités, incapables de distinguer les activités économiques des actes illégales.

Le rapport explique cette situation par l’incapacité des autorités à documenter, par exemple, l’utilisation légale de ces mêmes terres par des agriculteurs, éleveurs ou exploitants forestiers.

Dans sa communication, le Président du Brésil affiche une volonté sans réellement mettre en place une politique de protection environnementale. Au contraire, les derniers textes législatifs visent à assouplir les obligations déclaratives préalables aux travaux sur le domaine forestier.

Il faut dire que le Brésil, exportateur majeur de soja et de viande, voit la forêt comme une surface arable potentielle.

Source : Le Dauphiné