Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Certains agriculteurs ont décidé d’investir les réseaux sociaux pour partager le quotidien d’une exploitation agricole, vanter les nouvelles agricultures durables et rassurer les consommateurs sur la provenance de leurs denrées alimentaires.

Les plus engagés dépensent près de 10.000 euros en matériels pour filmer, monter et diffuser des vidéos sur leur vie d’agriculteurs. L’humour fait partie du scénario pour faire tomber les clichés et créer une relation avec l’internaute.

Étienne Fourmont est éleveur, il a fondé Agri Youtubeurre, une chaîne youtube suivie par 88.000 abonnés. Certaines vidéos affichent 500.000 vues. Son but est d’inviter virtuellement les internautes sur site et de les informer sur le lait et les vaches : « C’est quoi une génisse ? » « Le marquage des bovins », « le bien-être animal ».

Thierry Bailliet est agriculteur dans le nord de la France. Sa chaîne, Thierry agriculteur d’aujourd’hui, compte 90.000 abonnés. Son objectif est de vulgariser l’activité pour être mieux compris des citoyens, et les rassurer.

Pour les plus talentueux, l’investissement initial en matériel audio-visuel est vite amorti, notamment grâce aux partenariats signés avec les marques. Il faut être prudent, le statut d’influenceur donne du pouvoir, mais aussi une responsabilité, celle de représenter honorablement en cinq minutes, l’ensemble d’une profession.

Source : LCI