Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Le bord de mer est à quelques dizaines de kilomètres mais ce sont bien des saumons qui ondulent dans un grand bassin d’eau salée à Saitama, une ville d’un million d’habitants située dans la grande banlieue de Tokyo.

Avec l’explosion de la consommation de saumon dans les années 80, l’élevage en mer a supplanté la pêche.  Les eaux trop chaudes du Japon ne lui permettent pas de rivaliser avec lesa leaders du marché (Chili et Norvège), d’où l’idée de l’aquaculture terrestre.

 Tetsuro Sogo, aux commandes de la startup FRD Japan, a décidé d’élever le poisson préféré des Japonais loin de l’océan. Cette nouvelle technique d’élevage permet de générer un revenu en produisant librement n’importe où.  La technique est coûteuse en eau et en énergie. Du sel de mer artificiel est ajouté à l’eau douce et une bactérie nettoyante maintient l’équilibre du milieu.

Malgré le surcoût de cette filière, le marché existe. Aujourd’hui le Japon doit importer 2/3 de ses besoins et sélectionner un poisson d’élevage suffisamment traité et surveillé pour être consommé cru.

D’autres sociétés s’y intéressent comme Pure Salmon qui prévoit la construction prochaine d’une ferme géante à Boulogne-sur-Mer en France, dans le cadre de son développement européen porté par un fond singapourien. Un projet à 175 millions d’euros pour une ferme aquacole qui vise une production annuelle de saumon de 10.000 tonnes.