Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Créé en 1980, Finnfund est un fonds d’investissement public finlandais qui soutient des projets portés par des institutions privées dans les pays en voie de développement. L’entreprise a récemment accordé un prêt de $10 millions à un groupe singapourien, Valency International Trading, pour l’installation d’une usine de transformation de noix de cajou sur le sol ivoirien.

Depuis quinze ans, Valency International Trading, dont le siège est à Singapour, assure le négoce de matières premières, notamment des produits agricoles. L’entreprise est l’une des plus grosses entreprises de négoce en Afrique, en Asie  et en Europe, couvrant 38 pays pour un chiffre d’affaires de US$ 470 millions (2019).

L’entreprise a su s’implanter et construire des circuits de distribution depuis des exploitations locales, de production ou de transformation.  Ansi Valency International Trading occupe l’ensemble de la chaîne de valeur pour les denrées qu’elle négocie, y compris la logistique.

Le choix de Finnfund s’est porté sur la Côte d’Ivoire, un pays à fort potentiel en termes de transformation et de valeur ajoutée. En effet, la Côte d’Ivoire est le premier producteur de noix de cajou mais ne transforme qu’un dixième de sa production.

Le prêt permettra de construire une usine de transformation et d’offrir localement des emplois et une valorisation des denrées exportées. L’activité de transformation est assurée par des usines situées en Inde, au Vietnam ou au Brésil et le produit transformé est réexpédié vers l’Europe.

Le Conseil coton-anacarde qui gère la filière d’exploitation de l’anacardier dont le fruit comprend la pomme de cajou (fruit) et la noix de cajou (noyau), compte sur l’ouverture prochaine de trois usines de transformation au total. Ces sites permettront aux petits producteurs ruraux d’écouler localement leurs stocks.

Source : Agence Ecofin