Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Sur les dix dernières années, la Russie est devenue un acteur incontournable concernant la filière agrume africaine.

Elle a permis à des producteurs et exportateurs africains de croître et de diversifier leurs activités et leur clientèle. Jusqu’à présent, la majorité des exportations concernait l’Europe.

Ainsi, la Russie apparaît comme un client à privilégier pour plusieurs pays du continent africain :

  • Premier acheteur d’oranges en provenance d’Egypte ;
  • Premier acheteur de mandarines cultivées au Maroc ;
  • Deuxième marché pour les agrumes marocains;

Selon le Centre du commerce international (ITC), la Russie a importé pour $1,25 milliard d’agrumes en 2020, et se place à la quatrième place derrière l’Allemagne, les USA et la France.

Et selon le département américain de l’Agriculture (USDA), elle est la première importatrice d’oranges avec 477 000 tonnes importées pour la campagne 2020/21, seconde importatrice de citrons et pamplemousses et troisième nation la plus consommatrice de mandarines. .

Source : AgenceEcofin