Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Entre la déforestation et le changement climatique, la forêt amazonienne peine à se restaurer selon une étude parue dans Nature Climate Change. Les données satellitaires collectées entre 1991 et 2016 indiquent que, si rien n’est fait, la forêt amazonienne se transformera en savane.

François-Michel Le Tourneau, chercheur spécialiste de l’Amazonie, explique que l’écosystème pourrait irrémédiablement basculer dès 2050. La forêt ne parvient plus à réagir normalement aux agressions humaines et climatiques.

En cas de sécheresse, les arbres décimés sont habituellement remplacés par de nouveaux arbustes. Dans le cas de la forêt amazonienne, cette capacité tend à disparaître. Chaque non remplacement modifie l’écosystème global et impacte d’autres végétations environnantes.

De plus, les cours d’eau, pollués au mercure, s’enfoncent au plus profond de la forêt.

Et la disparition du couvert végétal accélère la désertification, entraînant une réduction de l’humidité et de l’évaporation. Les pluies se font plus rares, de même que les courants humides qui arrosent habituellement les cultures dans le sud du Brésil et en Argentine.

Cette cascade de changements met en péril la production de matières premières telles que le soja et réduit la captation de carbone.

Enrayer ce phénomène implique de coopérer avec les habitants pour trouver les moyens rendre l’hectare de forêt plus attractif que celui de soja. Les pays importateurs partagent aussi la responsabilité de cette dégradation lorsqu’ils surconsomment.

Source : libération