Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

En 2019/2020, le marché mondial du café devrait enregistrer un léger surplus de 1,95 million de sacs contre un déficit de 474 000 sacs prévu précédemment selon l’Organisation internationale du café (ICO). Cette légère révision est attribuable à la chute de la consommation de café hors foyer, liée aux mesures de confinement des populations ainsi qu’à la fermeture des bars et restaurants. En dépit de la baisse de la consommation domestique et festive, la consommation globale est attendue en hausse de 0,5 % à 166 millions de sacs en raison notamment des signaux positifs du côté de la demande des foyers.  « L’effondrement de la consommation hors foyer a coïncidé avec un regain des ventes en supermarché et sur internet en Europe, aux États-Unis et au Brésil ainsi qu’un intérêt élevé des torréfacteurs qui souhaitent constituer des stocks », explique le groupe bancaire néerlandais Rabobank. D’après l’ICO, la production mondiale de café devrait afficher une légère baisse à 168 millions de sacs en 2019/2020 et la récolte de 2020/2021 pourrait être affectée à terme si les dégâts causés par la pandémie devaient s’amplifier.  

Source : Agence Ecofin