Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

La pandémie du coronavirus fait planer un véritable risque de pénurie alimentaire sur le marché mondial, estiment la FAO, l’OMS et l’OMC. Les organisations onusiennes redoutent une vague de rétention des stocks par les pays exportateurs. « De telles réactions (de rétention) peuvent contribuer à altérer l’équilibre entre l’approvisionnement alimentaire et la demande, avec pour conséquence une hausse de la volatilité des prix », affirment-elles. Les perturbations du commerce international sont déjà visibles avec « le ralentissement de la circulation des travailleurs de l’industrie agricole et alimentaire qui paralysent de nombreuses agricultures occidentales, et des retards aux frontières pour les containers de marchandises ». Soulignant la nécessité d’une coopération mondiale pour garantir une fluidité des échanges commerciaux, les trois organisations multilatérales appellent à des mesures concrètes pour protéger tous les maillons de la chaîne agroalimentaire. «  Les consommateurs, en particulier les plus vulnérables, doivent toujours être en mesure d’accéder à de la nourriture au sein de leurs communautés dans le respect des exigences de sécurité. Nous devons nous assurer que notre réponse face à la pandémie du COVID-19, ne crée pas de manière involontaire des pénuries injustifiées de produits essentiels exacerbant ainsi la faim et la malnutrition », préconisent-elles.

Source : FAO