Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Drogue pour les uns, relaxant pour les autres, le cannabis divise.

Sous-groupe de la famille des cannabacées, le chanvre est utilisé à des fins textiles et gastronomiques mais aussi dans un but récréatif et médicinal sous le nom de cannabis. Ses effets psychotropes (THC) et ses vertus décontractantes (CBD) sont reconnus dans le traitement de la douleur et de l’insomnie.

Ces dernières années, la consommation thérapeutique a explosé et s’est banalisée, laissant sur le bord de la route les autorités médicales. Certains pays, dont la France, débutent des recherches sur l’expérimentation thérapeutique du cannabis dans l’espoir d’encadrer son usage et ses dérives, mais d’autres acteurs vont plus loin.

Ainsi, Cheeba Africa, distributeur de produits dérivés, s’est associé à Medical Marijuana 411, leader de la formation à l’usage thérapeutique, pour créer son tout premier campus éducatif sur le continent africain.

Dès mars 2021, la Cheeba Cannabis Academy accueillera tous ceux passionnés par cette nouvelle approche dans un nouveau campus situé à moins d’une heure de Johannesburg, en Afrique du Sud. Un auditorium de 120 places, 8 salles de conférence et une ferme expérimentale offriront aux apprenants le cadre idéal pour se former ou monter en compétence dans cette activité en plein essor.

Cours en ligne, self-Learning, ateliers et master classes seront proposés à temps partiel ou temps complet. Des bourses et des ateliers sont également prévus pour les townships. Les programmes seront construits en collaboration avec des professionnels, avocats, médecins, pharmaciens, producteurs, industriels et institutions, pour un contenu de qualité et actualisé.

Pour les locaux associés au projet, c’est l’occasion de dynamiser et de structurer la production africaine face au risque d’accaparement, par des multinationales, d’une Afrique qui pourrait peser 7 milliards à l’horizon 2023 en cas de légalisation (cabinet Prohibition Partners).

Source : Agenceecofin