Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Le Conseil international des céréales (IGC) a revu à la baisse son estimation de la production mondiale de blé en 2020/2021. La récolte mondiale serait amputée de 4 millions de tonnes pour atteindre 764 millions de tonnes en raison de la sécheresse dans les zones traditionnelles de culture du blé comme l’Ukraine, la Russie ou l’Union européenne. En dépit de cette révision à la baisse, la récolte de 2020/2021 reste encore supérieure à celle de la saison précédente (762 millions de tonnes). En outre, les stocks mondiaux de la céréale sont en hausse cette saison pour la seconde année consécutive. Pour rappel, le marché mondial du blé a été agité par l’annonce par la Russie, premier exportateur mondial, de la suspension de ses expéditions jusqu’au 1er juillet prochain.

Source : Agence Ecofin