Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Les partis politiques des payas développés ont pris l’habitude de se battre à coup de promesses de planter des milliards d’arbres. Beaucoup de sociétés privées ne sont pas en reste. Easy Jet a promis de planter autant d’arbres que nécessaire pour compenser 100% de ses émissions de carbone. Les arbres sont devenus les super-héros des environnementalistes de tous poils. Et on comprend pourquoi : au fur et à mesure qu’ils poussent, ils deviennent des puits de carbone. Les arbres sont donc devenus pour beaucoup d’experts une solution indolore au changement climatique. D’après une étude, planter 3 trillions d’arbres dans le monde suffirait à absorber les deux tiers des émissions de carbone provoquées par les activités humaines sans réduction des superficies agricoles ou des pâturages. Cette théorie est remise en cause par des études récentes. Les forêts seraient des pièges à carbone moins efficaces qu’on ne le dit. Elles pourraient même aggraver la production de carbone. Ainsi la couleur sombre des forêts provoquerait un réchauffement de la terre qu’elles couvrent. De plus, certaines particules organiques volatiles produites par les arbres pour attirer les polinisateurs se transformeraient en gaz à effet de serre. D’autres particules interagissent avec les gaz de voitures, aggravant le réchauffement de la terre. Tout cela ne signifie pas qu’il faille arrêter de planter des arbres mais qu’il faut des politiques complémentaires comme la réduction  de la consommation des combustibles fossiles.

Source : ft.com