Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Le groupe OCP a réalisé, pour les trois premiers mois de 2019, un chiffre d’affaires de MAD de 42,4 milliards (environ € 3,8 milliards), soit une hausse de 3% par rapport à la même période de 2018. Cette progression a été réalisée dans un contexte général de baisse des cours du phosphate et d’un accroissement des stocks d’engrais de certains importateurs. Cette performance doit être attribuée aux avantages compétitifs du groupe marocain dont sa forte implantation à l’étranger, son agilité industrielle et son leadership en matière de contrôle des coûts. Grâce à l’attention portée à l’évolution de la demande, OCP est prompt à saisir toutes les opportunités de marché, notamment dans le domaine de l’offre de fertilisants « customisés ». Ainsi, a-t-il consolidé ses positions en Afrique, augmenté ses exportations d’acide phosphorique en Asie et d’engrais en Europe et en Amérique latine. La roche a bénéficié d’une légère augmentation des prix  largement neutralisée par la baisse des volumes exportés. En ce qui concerne l’acide phosphorique et les engrais phosphatés, l’accroissement des volumes exportés résulte de la hausse des volumes vendus compensant la baisse des prix du premier et le repli des couts de l’engrais le plus répandu, le DAP.

Source : le 360