Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

L’UNICEF a publié hier un rapport alarmant : dénutri ou en surpoids, un enfant sur trois de moins de cinq ans ne reçoit pas l’alimentation nécessaire à sa croissance. Sur les 676 millions d’enfants de moins de cinq ans vivant dans le monde en 2018, environ 227 millions (environ un tiers) étaient sous-nutris ou en surpoids, et 340 millions (soit la moitié) souffraient de carences alimentaires. Le problème de la malnutrition, selon l’UNICEF, n’est pas de donner assez à manger aux enfants, mais de leur donner la bonne alimentation. Cependant, la sous-nutrition demeure le problème le plus important : elle affecte quatre fois plus les jeunes enfants que le surpoids. Si le nombre d’enfants sous-nutris a baissé de 40% entre 1990 et 2005, la sous-nutrition n’en reste pas moins un problème grave en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud. 149 millions d’enfants sont trop petits pour leur âge et 50 sont trop maigres. Enfin, 340 millions d’enfants souffrent de « faim cachée ». Ils reçoivent, certes, suffisamment de calories mais sont carencés en minéraux et vitamines.

Source : UNICEF