Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Adieu moineaux et pinsons ! L’Amérique du nord voit disparaître lentement mais sûrement ses oiseaux. Le continent a perdu pas moins de 3 milliards d’oiseaux appartenant à des centaines d’espèces en cinq décennies. Il ne s’agit pas encore d’une extinction pure et simple mais d’un déclin insidieux qui a vu les Etats-Unis et le Canada perdre 29% de leur population d’oiseaux depuis 1970 du fait des dégâts infligés par l’homme à la biodiversité. Les oiseaux des champs sont les plus durement éprouvés à cause de l’utilisation intensive de pesticides qui tuent les insectes dont ils se nourrissent. Un autre facteur, touchant celui-là les oiseaux citadins, est la pollution lumineuse qui désoriente les oiseaux et les amène à s’écraser contre les immeubles trop éclairés. Telle est la conclusion sans appel d’un rapport dirigé par Ken Rosenberg, chercheur au Cornell Lab of Ornithology and American Bird Conservanacy.  Le chiffre de 3 milliards est scientifiquement prouvé car les oiseaux sont la population animale la mieux mesurée au monde. Ainsi 140 radars météo suivent les migrations d’oiseaux. Elles ont enregistré une baissé  de 14% des migrations au printemps. La situation n’est guère plus brillante en Europe qui a perdu 421 millions d’oiseaux en trois décennies.

Source : The Washington Post