Comprendre les enjeux de l’agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Les amateurs de chocolat risquent de faire les frais d’une entente entre le Ghana et la Côte d’Ivoire – qui cumulent les deux tiers de la production mondiale de cacao – pour pousser les prix à la hausse. S’inspirant des pratique de l’OPEP, les deux pays ont décidé d’imposer une prime fixe de $ 400 à chaque tonne exportée. Les cours du cacao n’ont pas tardé à s’envoler de 4% à New York pour s’établir à $ 2 497 la tonne depuis la décision du Ghana et de la Côte d’Ivoire en juin dernier. Pour ces deux pays d’Afrique de l’Ouest la mesure est destinée à améliorer le sort des petits producteurs. Cependant, pour les spécialistes, ce genre d’intervention sur le marché produira, à moyen terme, un effet boomerang en déprimant la demande.

Source : ft.com