Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Le groupe de chercheurs internationaux « d’AgResearch » travaillant dans des universités néozélandaises, australiennes, japonaises et américaines ont identifié un groupe de bactéries  productrices de méthane (CH4) dans la panse des ruminants, les méthanogènes. Ces bactéries fabriquent le méthane à partir d’hydrogène (H2) et de gaz carbonique (CO2).  Cette découverte constitue  une avancée  importante qui permet aux scientifiques d’intervenir  sur l’hydrogène qui alimente  les méthanogènes pour diminuer les émissions de méthane des ruminants. Les chercheurs pensent également à réorienter l’hydrogène des méthanogènes vers d’autres bactéries de la panse qui ne produisent pas de méthane. En commentant ces résultats, le leader du groupe de recherches, le Dr Graeme Attwood, a souligné l’importance de cette recherche pour la Nouvelle -Zélande qui lui permettrait de respecter l’accord de Paris  et les objectifs de réduction des gaz à effet de serre. Dans ce pays, un tiers des émissions de gaz à effet de serre provient des animaux.