Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Le cours de la livre d’arabica s’est effondré à 94,65 cents à New York, son plus bas niveau depuis fin 2005. Cette dégringolade s’explique par une récolte plus abondante que prévu au Brésil. Avec une production de 2,28 millions de sacs, le  marché mondial enregistre une deuxième année consécutive de surplus. Avec un cours passé sous le seuil d’un dollar, de nombreux fermiers pourraient délaisser la culture du café. Les pays africains pourraient réduire leur vulnérabilité en développant des stratégies de stockage des surplus et de transformation à plus forte valeur ajoutée. Matière première la plus échangée au monde, le café est emblématique de la mondialisation : sa production est l’apanage des pays du Sud alors que le Nord se réserve a transformation et sa commercialisation.

Source : Agence Ecofin