Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Centrale Danone, filiale du groupe Danone, a perdu la moitié de ses parts de marché de lait frais au Maroc suite au boycott ces consommateurs qui a, en outre concerné, l’eau minérale Sidi Ali et les stations service Afriquia. Ce boycott, qui a été lancé le 20 avril sur les réseaux sociaux, dure toujours. Les internautes « boycotteurs » reprochent à ces marques d’abuser de leur position dominante. Centrale Danone a déjà réduit, le 29 mai dernier, de 30% ses approvisionnements auprès des producteurs de lait marocains. Le président de Danone, Emmanuel Faber, vient de se rendre au Maroc pour tenter de reconquérir la confiance des consommateurs du royaume. Il a annoncé, à cette fin, l’intention de Danone de commercialiser son lait au prix coûtant. La société française prévoit une perte de 150 millions de dirhams (environ 13,6 millions d’euros) au premier semestre 2 018 contre un bénéfice de 56 millions de dirhams ( 5 millions d’euros) au premier semestre 2017. Danone, qui est présent dans 40 pays africains,  a créé sa première filiale au Maroc en 1953.

Source : presse marocaine et Ecofin