Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Les assurtech – ou assurances par voie digitale – sont en train de bouleverser le marché de l’assurance en Afrique. De jeunes start-ups font des offres d’assurance 100% digitales bien plus transparentes que les offres traditionnelles. Les acteurs historiques tentent de faire face en cherchant à nouer des partenariats avec les nouveaux venus.  Le succès des asurtech n’est pas un phénomène de mode mais une tendance de fond. La moitié des 160 assurtechs présentes dans les pays émergents opèrent en Afrique, selon McKinsey. Le Kenya et l’Afrique du Sud font la course en tête avec, respectivement, 14 et 17 de ces start-ups. Les assurtech ont bouleversé la relation clients grâce au recours à l’internet des objets, au big data et à l’intelligence artificielle. Grâce à une application mobile, les clients peuvent obtenir une proposition en 90 secondes et souscrire une police d’assurance en 3 minutes. Nombre de ces applications s’adressent évidemment aux agriculteurs. Ainsi, au Sénégal, une jeune pousse, PlaNet Guarentee s’appuie sur des données satellites pour définir les seuils de perte de récoltes qui ouvrent droit à une indemnisation totale ou partielle.

Source : Ecofin Hebdo