Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Selon  l’agence de conseil bruxelloise Farm Europe les  exploitants agricoles subiront une perte de revenus comprise entre 2 % à 4,5 %, soit près de 3 milliards d’euros par an après le Brexit. A cela il convient d’ajouter  la perte  pour le budget européen liée à la contribution britannique qui s’élève  à  7 milliards  par an, ce qui représente pour le secteur agricole un manque à gagner de 1,7 milliard d’euros.

Si, dans le cas le plus favorable la perte de revenus devait se situer entre 2 et 4,5 %, il faut s’attendre à de fortes variations selon les pays et les produits. Les plus touchés seront le Danemark et la Slovaquie avec plus de 10 % de chute de revenu agricole. Pour les six pays « historiques » de l’Union, la baisse  de revenu serait supérieure à 4,5 %. Les 14 autres pays UE doivent s’attendre par contre à des pertes de revenu plus modestes comprises entre 2 à 3 %. Quant aux secteurs les plus exposés, Farm Europe pointe ceux qui sont actuellement confrontés  à des baisses de prix comme le lait ou le porc  qui auront du mal à retrouver des marges de manœuvre.

MB Socopag