Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Parlement européen a voté, le 26 avril dernier, une loi qui ouvrira, à partir de 2021, le marché des semences bio à tous les agriculteurs. En effet, depuis 1981, la loi n’autorise la mise sur le marché que les graines figurant sur les catalogues officiels élaborés par le Groupement national interprofessionnel des semences et plants (GNIS). Elles sont au nombre de 3 000 et toutes commercialisées par des multinationales dont Monsonto. Le souci du législateur était de protéger la santé des consommateurs en ne certifiant que les graines qui avaient subi une batterie de tests. Cette réglementation excluait de fait les agriculteurs car il fallait verser entre € 6 000 et 15 000 pour faire figurer ses graines dans le catalogue officiel. Cette nouvelle loi permettra de dynamiser la biodiversité. En effet, d’après la FAO, seules 12 espèces végétales et 5 espaces animales contribuent aux trois quarts de notre alimentation. Débarrassés de l’obstacle financier, les agriculteurs bio pourront proposer leurs propres grains biologiques et ainsi enrichir les variétés d’aliments consommés.

Source : www.dailygeekshow.com