Comprendre les enjeux de l’agriculture
Print Friendly, PDF & Email

La mairie de Paris va tester cet été des radeaux végétalisés pour dépolluer  les cours d’eau qui traversent les villes. Une quinzaine d’entre eux seront installés sur le canal Saint-Martin. Katarina Dear, qui a inventé cette technique, plante des iris ou des roseaux sur des radeaux en bois recyclés. Les racines de ces plantes qui sont immergées dans l’eau captent les métaux lourds, les polluants chimiques et les pesticides. La technique de dépollution par les plantes n’est pas nouvelle. Par contre, le plus apporté par

 le  projet de Katarina Dear, est la création d’un écosystème au sein du canal. Ainsi, les longues racines immergées des roseaux, outre leur pouvoir filtrant, créeront un habitat pour les poissons tandis que les tiges en surface abriteront oiseaux et insectes. Le coût de la mise en place d’une superficie de 50m2 est de 20 000 euros mais celui de l’entretien est quasiment nul grâce à la capacité des plantes à s’auto-régénérer et à celle de l’écosystème à s’auto-entretenir.

Source ConsoGlobe