Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Après plusieurs décennies de baisse, on assiste à une recrudescence de la faim dans le monde. « Les conflits et les chocs climatiques ont contribué à augmenter les souffrances liées à la faim » constate la FAO. En 2018, l’agence des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture espère venir en aide à plus de 30 millions de personnes qui dépendent de l’agriculture pour leurs moyens d’existence. Le but de l’agence est que ses interventions permettent de relancer rapidement les productions agricoles locales. Elle déploie à cet effet plusieurs actions : fourniture de semences, de matériels, d’outils ; protection des bétails par des soins vétérinaires ; organisation de formations dans les domaines de la production, de la transformation, mais aussi de la gestion des terres et de l’eau ; et des dons d’argent aux familles pour l’achat de nourritures. « Maintenir la production alimentaire et reconstruire le secteur agricole est essentiel afin d’éviter de nouvelles pertes humaines dues à de graves souffrances liées à la faim et d’ouvrir la voie vers plus de résilience au milieu d’une crise humanitaire», a déclaré Dominique Burgeon, directeur de la Division des urgences et réhabilitation de la FAO. Pour y parvenir, la FAO lance un appel à ses ‘donateurs’ (pays et institutions internationales) afin de débloquer un budget de 1,06 milliard de dollars qui doit permettre d’intervenir dans 26 pays. Parmi les pays cibles, l’agence cite notamment le Yémen, le pays avec le plus grand nombre de personnes « en situation d’insécurité alimentaire aiguë » où l’Organisation a pour ambition d’aider 5,7 millions de personnes. En République démocratique du Congo, la FAO a l’intention d’aider près de 2,8 millions de personnes. Au Soudan du Sud, il sera question de soutenir les moyens d’existence de 3,9 millions de personnes de manière urgente. En Syrie, où les trois quarts des familles rurales produisent toujours leur propre nourriture, la FAO mettra tout en œuvre pour permettre à 2,3 millions de personnes de continuer à le faire. Enfin, en Somalie, l’Organisation viendra en aide à 2,7 millions de personnes confrontées à de graves souffrances liées à la faim. En 2017, la FAO avait obtenu 535 millions de dollars de ses partenaires pour la lutte contre la faim. Les Etats-Unis étaient le premier donateur (153 millions de dollars), devant la Banque mondiale (66 millions) et l’Union européenne (62,8 millions).

OM