Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Lors de son discours à Bruxelles le 28 septembre au cours du colloque « Eau et agriculture en Europe : pour une approche intégrée », organisé par le European Policy Centre (EPC), le commissaire européen à l’agriculture, Phil Hogan, a dévoilé deux nouvelles initiatives de la PAC.

Il est évident pour lui que l’un des plus gros défis qu’il faut relever dès aujourd’hui est de parvenir à une gestion durable de l’eau dans l’agriculture.

Pout atteindre cet objectif, la législation européenne actuelle fournit déjà une palette de mécanismes de réglementations qui contribue à améliorer l’état des eaux. Cependant, cela n’est pas suffisant, il faut aller plus loin avec le partage des  meilleures pratiques grâce à une accélération des  investissements dans l’innovation. De nombreux fonds européen de recherche et d’innovation soutiennent déjà des projets  dédiés à l’amélioration de la quantité et de la qualité de l’approvisionnement en eau.

Mise en avant de l’agriculture de précision

Tout d’abord, les outils de l’agriculture de précision (tels que les capteurs, les drones, l’intelligence artificielle ou l’exploitation des données) devraient permettre une utilisation optimale des ressources dans l’agriculture. Hogan est convaincu que «l’efficacité des ces méthodes permettra aux agriculteurs d’augmenter leur rendement économique et leurs performances écologiques.

Une nouvelle plateforme pour une gestion optimisée des nutriments

Une plateforme dédiée à la gestion des nutriments sera aussi créée. Cet outil mettra à la disposition des agriculteurs des informations détaillées (y compris des données provenant des satellites) sur la croissance et l’état des cultures. Cela leur permettra d’utiliser de manière optimisée l’eau et les intrants chimiques tels que les engrais et les pesticides.

Enfin, Phil Hogan a annoncé la création d’un « Hub du savoir sur l’eau et l’agriculture », en  partenariat avec l’ European Joint Research Centre. Ce hub compilera et rendra accessibles toutes les données existantes pertinentes et sera accessible à un plus large public via un portail Internet.

Carole Ivaldi

Source : www.ec.europa.eu