Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Le ministre algérien de l’Agriculture, Abdelkader Bouazgui, a visité le chantier de la ferme géante en création dans le Sahara. Il s’agit du projet “Ennahda”, dans la région de Mguiden, 500 km Nord d’Adrar. Cette ferme d’une superficie de 30 000 hectares est financée par des investisseurs privés pour un montant estimé de quelques 162 millions d’euros. 70 % du projet est déjà réalisé. La ferme sera divisée en 8 lots et sera consacrée à différentes cultures : blé dur (50 %), maïs (26 %), soja (8 %), palmiers dattiers, maraîchage, etc. 10 000 hectares de cultures céréalières pourraient être semés dès octobre prochain. L’irrigation se fera par pompage des nappes hydriques souterraines. 300 forages, 5 bassins de stockages d’une capacité totale d’un million de m3 d’eau, 450 pivots d’arrosage et un réseau d’irrigation par goutte-à-goutte. Cette exploitation agricole hors normes devrait permettre la création de 300 emplois (ingénieurs, techniciens, travailleurs permanents, et saisonniers). Pour Abdelkader Bouazgui, “cette initiative courageuse reflète la forte volonté des investisseurs algériens à relever le challenge du développement agricole en zones sahariennes et à contribuer sérieusement à promouvoir la production agricole nationale” rapporte le site algérie-focus.com (12 septembre). Le ministre de l’Agriculture a annoncé la prochaine réalisation d’un projet similaire dans la wilaya d’Adrar. Ce sera “un autre exemple d’investissement agricole contribuant directement à l’autosuffisance, au renforcement de la sécurité alimentaire du pays et à la réduction de la facture des importations”.
OM