Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Dans un rapport intitulé « Au-delà de la pénurie : la sécurité de l’eau au Moyen-Orient et en Afrique du Nord » , la Banque mondiale (BM) tire la sonnette d’alarme sur l’épuisement des réserves en eau de la région dû à la surexploitation de l’eau des rivières et des nappes phréatiques. La BM estime cependant qu’il existe des solutions pour remédier à ce stress hydrique : meilleure gestion des ressources grâce aux nouvelles technologies, dessalement  et recyclage des eaux usées dont plus de la moitié sont rejetées dans la nature sans traitement. Ainsi, la Jordanie et la Tunisie sont considérées comme de bons élèves en matière de recyclage des eaux usées.

60% des habitants de la région MENA vivent dans des régions « stressées » contre 35% de la population mondiale. Et la BM de s’étonner que les pays de la région des tarifs parmi les plus bas du monde qui encouragent le gaspillage de l’eau. Les insuffisances de la politique hydrique de la région auraient un coût économique de $21 milliards.