Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

Le marché mondial de la pomme de terre continuera à croître durant la prochaine décennie, selon une étude récente de Rabobank aux Pays-Bas. Les importations mondiales, en 2017, de produits transformés ou congelés à base de pommes de terre sont estimées à 7,095 millions de tonnes, soit une augmentation de 2,985 millions de tonnes. Elles ont cru de 72,7 % depuis 2007. L’Europe a bénéficié pour près de la moitié de cette croissance du marché international.
Au cours des dix dernières années, les importations de pommes de terre congelées ont fortement augmenté de 98,6% en Asie pour un total de de 1,632 millions de tonnes. Le Moyen Orient et l’ Amérique latine suivent de près. En revanche, la demande nord-américaine a moins progressé. Rabobank l’estime à 1,348 million de tonnes, soit un accroissement de 31,2 % sur la décennie écoulée..
Selon les experts, l’exceptionnel accroissement des demandes asiatique, moyen-orientale et latino-américaine est liée à la progression du revenu disponible des classes moyennes, à l’urbanisation et au développement de la restauration rapide. Si les pommes de terre poussent dans presque tous les pays du monde, cette croissance du marché devrait bénéficier en priorité aux exportateurs du nord ouest de l’Europe, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne et la France en particulier, qui bénéficient d’un climat favorable et de sols d’excellente qualité. Outre les Etats-Unis et le Canada, autres grands producteurs, les pays du nord-ouest européen ont massivement investi en savoir faire, en mécanisation, en irrigation, en stockage et dans la transformation. Ils bénéficient ainsi d’un avantage comparatif qui se traduit par des rendements supérieurs à 40 t/ha et des produits d’excellente qualité très demandés sur le marché mondial.
MB Socopag