Comprendre les enjeux de l'agriculture
Print Friendly, PDF & Email

La dégradation du climat impacte durablement la qualité des cultures de thé jusqu’à faire craindre une dégradation irréversible des qualités gustatives et nutritives de ce breuvage.

Selon l’ONG Christian Aid, un quart des productions situées en Inde ou au Kenya sont susceptibles de disparaître dans les 30 prochaines années en raison du climat défavorable.  Une tendance qui touche d’autres denrées comme le vin, le riz, le chocolat ou le café.

Les experts de l’organisation expliquent que les théiers ne sécrètent pas complètement leurs arômes lorsqu’ils sont inondés ou que ces arômes se diluent.

Pour sauver cette boisson la plus consommée à travers le monde, l’ONG fait deux recommandations :

  • Former les producteurs à des pratiques culturales en adéquation avec les nouvelles conditions climatiques ;
  • Alléger leur dette financière afin qu’ils puissent engager la transition nécessaire.

Ce sujet sera traité lors de la prochaine COP26 qui se déroulera à Glasgow en Ecosse.

Source : La Dépêche